Les prix de l’immobilier en Gironde

C’est aujourd’hui dans un secteur incontournable de la région Nouvelle-Aquitaine que nous nous rendons avec pour objectif de découvrir dans le détail les prix de l’immobilier en Gironde. Le département numéro 33, le plus vaste de métropole et l’un des plus peuplé avec 1 500 000 habitants, dispose d’une situation géographique particulièrement privilégiée, en étant à la fois dans le quart sud-ouest du pays mais aussi en étant baigné par l’océan Atlantique. Deux atouts qui font mouche, mais qui malheureusement demanderont un budget certain pour en profiter.

 

Les appartements Girondins aux alentours des 3600 euros le m²

 

prix-vente-m2-appartement-gironde

Les prospects à la recherche d’un appartement pourront compter sur l’immobilier en Gironde pour leur proposer un choix très vaste. En revanche les biens disponibles sont les plus chers de toute la région Nouvelle-Aquitaine, avec un prix moyen de 3628 euros le m². La fourchette de prix est elle-aussi très étendue, commençant par des petits prix, en moyenne 1243 euros le m² à Blaye, mais atteignant au final 6081 euros le m² à Arcachon. Sans grande surprise, ce sont Bordeaux et son agglomération, avec respectivement 250 000 et 880 000 habitants, qui centralisent l’essentiel des offres d’appartements en vente. Les prix qui y sont pratiqués sont assez homogènes, même si bien sûr il sera plus couteux de s’installer dans Bordeaux intra-muros qu’en périphérie. A titre d’exemple le m² s’achète en moyenne 2724 euros à Mérignac, 2885 euros à Talence, 2946 euros à Pessac, et 3003 euros au Bouscat, alors qu’il atteint en moyenne 3775 euros à Bordeaux.

 

Les maisons Girondines proches des 2300 euros le m²

 

prix-vente-m2-maison-gironde

La bonne nouvelle pour celles et ceux se penchant sur l’immobilier en Gironde, c’est que les maisons sont plus abordables que les appartements, avec un prix moyen s’élevant à 2272 euros le m². Quant à la fourchette de prix, il est amusant de constater qu’elle est délimitée par les mêmes communes, Blaye et Arcachon, à des prix quasiment similaires que pour les maisons, avec 1331 euros le m² pour la première et 5968 euros le m² pour la seconde qui fait vraiment figure d’exception en terme de prix démesurés. Justement, pour être à proximité immédiate du bassin d’Arcachon sans avoir à payer le prix fort, il peut alors être judicieux de prendre la direction des communes de Mios (2194 euros le m²), Le Teich (2852 euros le m²), Andernos-les-Bains (3335 euros le m²) ou encore Gujan-Mestras (3415 euros le m²). Et pour assouvir ses envies de grand large, en profitant des embruns de l’océan, pourquoi ne pas déposer ses valises à Soulac-sur-Mer, qui affiche des prix moyens raisonnables à hauteur de 2544 euros le m².

Régis